Sa démarche dépasse l’esthétique puriste pour jumeler un humanisme socialiste et l’intransigeance de la loi, des valeurs et de l’orthodoxie… Selon Maclean, l’art conceptuel existe avec ou sans l’art matériel. Remonter à la source de l’énergie humaine exige que l’on déchiffre le mental en s’éloignant des sentiments.

 

Pour son exposition Navigations qui a eu lieu à la McClure Gallery de Westmount (2016), Maclean a proposé la synthèse sémiotique de l’artifice des routes et des autoroutes avec un élément très ancien; le symbole d’un arbre. Ces œuvres comportent une fusion de l’image et de la réalité, qui allient texture et exploration. Les « veines » vitales qui se rejoignent. La circulation des voitures, le trafic des autoroutes et le mécanisme interne de l’arbre sont en fait une seule et même chose… L’ensemble évoque le rythme de la ville et les courbes des autoroutes, les intersections, les passages à niveau surélevés et tant d’autres endroits où la circulation est constante et ses motifs se répètent; exactement comme le système circulatoire d’un corps. La circulation des fluides à l’intérieur de l’arbre est affectée par les saisons, le climat et la vie dans son ensemble. La circulation sur les autoroutes reflète la vitesse de la vie moderne… Cachés au cœur de l’arbre, des chemins se tracent et amènent l’eau, les minéraux et les nutriments qui proviennent de la terre pour finalement atteindre la cime et les branches. L’arbre peut grandir grâce à cette circulation et à la lumière du soleil. Les autoroutes alimentent les structures de la vie que nous avons conçues, élaborées au moyen de nos technologies. 

 

Les lignes colorées, simples taches se révélant dans la silhouette arborescente, sont les veines mêmes de l’Amérique du Nord post-industrielle; un système vital fluide.  Ces éléments se rejoignent remarquablement dans les peintures de Maclean. Tout comme le mouvement ajoute à l’émotion pour créer un tout, pour Maclean, les symboles deviennent des matrices offrant un contexte à l’image : voici comment être dans le 21ème siècle. Tout ce qui transparaît dans les œuvres de Maclean décrit la nature des systèmes, la mécanique, le numérique et le biologique.

 

Maclean, Art, Painting
Way After Mondrian, 2015 (detail)

Oil on canvas

50" x 70"

Le « Stop-Art » et autres signes des temps   - p.3

 2017 © ​Maclean

Curatorial Project:

L'Abstraction Now Montréal 2017