Le jeu se poursuit avec les autres peintures basées sur le panneau d’ARRÊT (ou STOP), jouant avec la forme, supprimant le texte, ou même laissant l’octogone entièrement vide… Il nous vient immédiatement en tête la raison d’être du mouvement montréalais des Plasticiens, et toute l’histoire de l’abstraction dans l’art; mais Maclean y apporte une perspective différente, beaucoup plus publique et accessible, faisant même ouvertement référence au design industriel. Dernièrement, Maclean a présenté ces œuvres accompagnées de plusieurs autres dans le cadre de la récente exposition hommage aux peintres Pierre Ayot and Guido Molinari (Ayot/Moli (en passant par Maclean). Ses panneaux représentèrent, dans ce contexte, le fondement de l’abstraction géométrique.

 

Créer de l’art qui « ressemble à de l’art » peut s’avérer une tâche ingrate. Les œuvres de Maclean remettent en question la définition de ce qui est, ou n’est pas de l’art. Tout comme les multiples éléments qui forment le paysage urbain, les panneaux signalétiques révèlent un besoin d’encadrement dans un milieu incertain.  Ces panneaux font partie intégrante de notre culture depuis si longtemps qu’ils ont sombré dans notre inconscient et peuvent sembler immuables, voire irrévocables…

 

Passant du symbole modifié à l’objet physique en lui-même, l’art de Maclean se nourrissait principalement de la nature formelle des panneaux.  Plus récemment et à partir de la série intitulée « Octagonal Triangulation », son travail actuel en atelier questionne sa propre approche populaire par le biais de formules aux structures néo-organiques rappelant les anciens gabarits des chimistes et évoquent une extrapolation poétique de la vie elle-même, le tout, sur un arrière-plan familier de panneau d’arrêt… Ces œuvres relatent les premiers balbutiements de l’ère cubiste, lorsque le modernisme régnait en roi et maître… c’est que Maclean a la mémoire longue!

 

Maclean, Art, painting, signs
STOP (effacé) rouge, 2015

acrylic on reflective vinyl on aluminum

24" x 24"

Le « Stop-Art » et autres signes des temps   - p.2

 2017 © ​Maclean

Curatorial Project:

L'Abstraction Now Montréal 2017